Le Vieux-Port

 

 

Accueil 
Aubagne 
Marcel Pagnol 
Famille Pagnol 
Album 
Brochure 
 Petit Monde 
Collines 
Les plantes 
Circuits 
 Font de Mai 
La Treille 
La Buzine 
Le Castellet 
Cassis 
La Ciotat 
La Colle sur Loup 
Marseille 
[Le Vieux-Port] 
[Notre-Dame
[Le château d'If
[Alimentation en eau
[L'Estaque
[MuCEM
[Le Panier] 
Pont du Gard 
Ma Provence 
Liens 

 

 

 

   
Le Vieux-Port vu à partir des jardins du palais du Pharo.
L'entrée du port était protégée par le fort Saint-Jean (à gauche)
et le fort Saint-Nicolas (à droite) dont on voit  l'extrémité.
Le quai de Rive-Neuve borde le port sur la droite.


La colline de la Garde, dont le sommet culmine à 154 m a toujours été un poste d'observation, un poste de vigie maritime au moins depuis l'époque romaine.
Une chapelle y fut élevée au début du XIII
ème siècle, en 1214 par un ermite, maître Pierre, sur ce terrain appartenant à l'Abbaye de Saint-Victor. 
Devenue prieuré des moines de Saint-Victor, elle fut reconstruite au XV
ème siècle.
Pour protéger  Marseille des armées de Charles-Quint conduites par le Connétable de Bourbon, François 1
er fit construire en 1524, un fort. 
Ce fort et le Château d'If formèrent alors le système de défense du port et de la rade.
Cette fortification sert d'assise à la basilique actuelle.
La construction de cette basilique (Notre-Dame-de-la-Garde) fut autorisée en 1852 par le Ministère de la Guerre de l'époque.
Le projet retenu fut celui de Léon Vaudoyer, d'inspiration romano-byzantine. L'édifice fut réalisé par Henri Espérandieu et les travaux durèrent de 1853 à 1899.
Celui-ci est surmonté par une Vierge tenant d
ans ses bras l'enfant Jésus ; œuvre réalisée dans les célèbres ateliers Christofle.
Le sanctuaire est consacré à la Vierge (fête et pélerinage le 15 aôut). L'intérieur comporte de nombreuses mosaïques à fond d'or et des marbres polychromes.
Sur les murs sont exposés de nombreux ex-voto qui sont autant
d'œuvres d'Art.
- Le problème du Vieux-Port a toujours été de passer rapidement d'un quai à l'autre.
               Le Pont Transbordeur, puis le ferry-boat ont été conçus en ce but.

                                    Le Pont transbordeur
Reliant les deux rives du port, de la Tourette au Carénage,
le Pont Transbordeur fut inauguré le 24 décembre 1905. Construit en acier par l'ingénieur F. Arnodin, il effectuait 250 traversées payantes par jour sur une nacelle suspendue.
Le pont devint rapidement une  attraction.

Son tablier offrait, à 53 mètres de hauteur, un restaurant panoramique avec vue sur le Pharo.
Déjà interdit de fonctionnement en mars 1944, le pont fut soufflé par une charge explosive  allemande et l'un  de ses pylones s'effondra.
Il fut définitivement détruit le 1er septembre 1945 à 7h55.

 



     
L'arrivée du ferry-boat quai du Port.
(Lancer la lecture, puis double cliquer sur le document vidéo pour le voir en pleine page.)
(Lecture de ce fichier vidéo (format WMV) avec Windows Media Player.)

                                     

Le ferry-boat
Le ferry-boat (Le César) existait déjà du temps du Pont Transbordeur.
Il fait constamment la navette entre le quai du Port (Hôtel de Ville) et
le quai de Rive-Neuve (place aux Huiles).
C'est là que se trouvait le fameux " Bar de la Marine".
Dans Marius (acte premier), Marcel Pagnol fait dire à Escartefigue :
" C'est le Pont Transbordeur qui me fait du tort. Avant qu'ils  n'aient  bâti cette ferraille, mon bateau était toujours  complet.  Maintenant,  ils vont tous au Transbordeur...
C'est  plus  moderne que le fériboite, et puis ils n'ont pas le mal  de mer."

Remarque :
Pour visualiser les fichiers vidéo qui suivent, il faut utiliser  le "navigateur"
Internet Explorer
pour ouvrir le Site (voir page : "Home").

                                    


 Le départ du ferry-boat quai de Rive-Neuve.
(Lancer la lecture, puis double cliquer sur le document vidéo pour le voir en pleine page.)
(Lecture de ce fichier vidéo (format WMV) avec Windows Media Player.)

                                                
                                                           
            Le ferry-boat cher à Marcel Pagnol a été remplacé début 2010.
Son successeur est en construction au chantier naval Gatto, à Martigues. La Ville de Marseille a souhaité que le successeur du César
en conserve les proportions, l'allure générale et les capacités en passagers, tout en étant ultramoderne dans sa construction.
Il sera notamment propulsé par l'énergie solaire.
Toutefois, son appellation n'est pas encore arrêtée.
Alors, pourquoi ne pas conserver ce nom devenu emblématique au cours des décennies passées : Le César ?
Ces informations sur le futur ferry-boat sont développées sur le site du journal La Provence (requête : ferry-boat ; 17 et 18 avril 2009).

 Le nouveau ferry-boat, baptisé tout simplement  " LE FERRY BOAT ", a été inauguré le lundi 1er févier 2010.
                              Il est entré en service dès le mardi 2 février 2010 (La Provence du mardi 2 février 2010).
                      Rotations de 8 h à 12h30, puis de 13h à 17h, entre la place aux Huiles et l'Hôtel de Ville - gratuit.
 

La traversée a repris dans le silence la plus total,
de la place aux Huiles à l'Hôtel de Ville et inversement (photos du 20 février 2010 ; 15 heures).

 

  Lien  vers un agrandissement de cette carte postale :
                Carte postale colorisée de 1935.

Vue du Vieux-Port à partir du quai du Port vers le quai de Rive-Neuve.
Marcel Pagnol a publié la pièce de théatre Marius en 1929 et réalisé son premier film, Marius, en 1931.
Marius hésite encore à partir :
"                                  MARIUS
Je suis sûr que si je partais tu m'oublierais.
                                    FANNY
Et ça te ferait bien plaisir, parce que tu m'aurais oubliée avant... Tu auras vu tant de choses sans moi...
                                PIQUOISEAU
           Aden, Bombay, Rangoun, Padang...
                                    FANNY
La Calédonie, les Îles-sous-le-Vent. Ce bateau va partir sans toi et tu me le reprocheras toute ma vie...
Tu n'as plus envie maintenant ?
                                   MARIUS (il crie)
   Oui, j'ai envie, oui... Mais je trouve que tu acceptes ça bien facilement ! "

                       (Marius - acte III, scène VI.)

L'un des grands voiliers amarrés quai du Port, devant la place aux Huiles est donc, peut-être, la  Malaisie, revenue à Marseille après son grand voyage autour du monde avec Marius à son bord. 

                                  Une galéjade marseillaise :
               la sardine qui a bouché le Vieux-Port.

C'est en 1780 qu'une frégate baptisée la Sartine
, (du nom du ministre de la Marine de Louis XIV, Antoine Gabriel de Sartine, comte d'Alby), s'échoue à l'entrée du Vieux-Port, après avoir essuyé au large du Portugal une salve de canon tirée par un navire anglais. Cette histoire est véridique, étant donnée la taille du bateau.
Mais, dans la plus pure tradition marseillaise, elle s'est ensuite transformée en galéjade.
       Qui n'a pas entendu parler de la sardine
, de l'énorme sardine
       qui a bouché le Vieux-Port de Marseille, carte-postale à l'appui !

 
Le Vieux-Port a pris un " coup de jeune " à la suite de grands travaux terminés pour l'année 2013 où Marseille était capitale mondiale de la culture.
Vue panoramique du Vieux-Port à Notre-Dame-de-la-Garde, à partir des jardins du MuCem.
(Photo prise le 08-10-2014 ; 15 heures.)

Retour en haut de page :
Le Vieux Port