Les pointus de Provence

 

 

Home 
Aubagne 
Marcel Pagnol 
Famille Pagnol 
Album 
Brochure 
 Petit Monde 
Collines 
Les plantes 
Circuits 
 Font de Mai 
La Treille 
La Buzine 
Le Castellet 
Cassis 
La Ciotat 
La Colle sur Loup 
Marseille 
Pont du Gard 
Ma Provence 
Liens 

 

 


DES VOILIERS DANS L'ŒUVRE DE MARCEL PAGNOL, DES GRANDS ET DES PETITS...
L'ITIN
ÉRAIRE DE MARIUS, NAVIGATEUR DE LA GOÉLETTE DES MERS DU SUD À LA BARQUETTE MARSEILLAISE DE LA CÔTE MEDITERRANÉENNE

   

                         Marcel Pagnol, Marius :
                       - acte deuxième :
                       " et un matin, là, devant le bar, un grand voilier s'est amarré..."
                       
- acte quatrième :
                       *    Panisse : " Et à ce qu'il paraît que quand il sortira du port toutes les sirènes vont sonner, parce que c'est un des derniers grands voiliers ".
                      
 *    Le Bosco : " Oui, dans la barquette, pour la bouillabaisse du dimanche, au cabanon ".
(Le film Marius a été tourné en 1931 ; on peut y voir des barquettes et un canot à moteur Baudouin (se reporter à l'acte quatrième de la pièce).

Les grands voiliers ont aujourd'hui presque disparu de nos ports, mais il nous reste les barquettes et les pointus, grâce à des charpentiers de marine détenteurs d'un savoir-faire traditionnel, des pêcheurs, pescadous et pescaïres, et des passionnés rassemblés en associations très actives !

  

 

 

 

 

 

 

À Sanary, le quai Marie Esmenard,
quai des pointus et autres bateaux à voile latine, pour les passionnés et les touristes. En arrière-plan,
l'église Saint-Nazaire(San Nari en provençal).

 

 

 

 

 

 

 

Les photos 1 à 9  ont été prises à Sanary.

                                                                

                                                                   Photo 1.


BARQUETTE OU POINTU ?

Alors que la barquette marseillaise est pointue, à la proue comme à la poupe, le pointu possède une poupe arrondie.
Sa longueur varie de 4 à 9 mètres.
Ils appartiennent à la famille des bateaux à voile latine, vaste famille méditerranéenne allant de l'Afrique du Nord à Malte, la Grèce, l'Italie (le Gozzo napolitain), la Côte d'Azur, le Languedoc, la Catalogne...
La voile latine, triangulaire, de très ancienne origine, était utilisée par les caravelles de Christophe Colomb.
Nous la retrouvons dans les felouques égyptiennes. 
Barquettes et pointus sont des bateaux à voile latine et avirons.


Photo 2.

LE POINTU LES DEUX FRÈRES

 
Photo 3.

Le pointu Les Deux Frères fait partie de l'Association des Pointus de Sanary créée en 2005, qui regroupe 75 bateaux.
En 2011, 37 de ces bateaux sont classés B.I.P. (Bateaux d'Intêret Patrimonial), au nombre desquels
Belle Brise
, Lou Frisou, San Nari, Caliopi...
Trois bateaux sont classés au titre de Monuments Historiques : Lulu, Mimosa, Nini,
sur les huit que compte la région P.A.C.A..
Un logo de la Fondation du Patrimoine Maritime et Fluvial signale ces bateaux aux passants. 

LA COQUE, LE PONT, LE MÂT, L'ANTENNE, LE CAPIAN


Un superbe pointu au premier plan ; des barquettes marseillaies en arrière plan (photo 4).


La coque correspond à l'ensemble formé par les membrures (charpente du bateau) et le revêtement extérieur
(bordés de coque). Des capots couvrent les ouvertures du pont (appelé aussi roof). La vergue croise le mât.
Les deux parties qui constituent la vergue, appelée antenne, sont visibles. L'antenne peut être orientée vers la proue ou la poupe. Nous la voyons fixée à l'avant du bateau (par le point d'amure). Le bateau à voile latine ne possède 
pas de bôme (longue pièce de bois ou d'autres matériaux attachée à la base du mât, sur les bateaux récents).
La bôme articulée au mât permet d'orienter la voile beaucoup plus aisément et d'adopter l'allure appropriée par rapport au vent. Sur un pointu, ou tout autre bateau à voile latine, les virements de bord sont complexes, car il faut changer l'antenne de côté par rapport au mât.

LE MÂT DU POINTU


Photo 5.

Implanté à l'avant de la barque et légèrement incliné vers l'arrière, le mât court mesure les 3/5 ème de la longueur du pointu ; il porte l'antenne de la voile latine. Les pointus, comme les barquettes marsellaises, sont amarrés proue face au quai ; l'étrave, terminée par le capian permet l'amarrage. La vergue de la voile latine du troisième bateau est fixée
à l'avant. Le  pointu est protégé des chocs latéraux par ses défenses, ballonnets en plastique.


Photro 6.

             
                ACTIVITÉS

L'Association des Pointus de Sanary, a participé en juillet 2012 au tournage de la trilogie de Marcel Pagnol (Marius, Fanny, César), par Daniel Auteuil avec les pointus Belle Brise, San Antone,
Notre Dame de Stora
.

Cette association, très active, prend part à de nombreuse activités dont chacun peut prendre connaissance en consultant son site.

         Lien avec le site :
 
http://www.lespointusdesanary.fr/

(Voir Photos de tournage des films.)

L'IMMATRICULATION DU BATEAU :
LES DEUX INITIALES SIGNALENT LE PORT D'ENREGISTREMENT DU BATEAU

Photo 7.
Ici, nous apercevons les détails de la coque :
la préceinte est le bordé supérieur de la coque, plus épais que les autres.

Photo 8.
Marcel Pagnol, César, acte premier, scène six :
Honorine : " Si on vous avait mis une voile entre les cornes, il aurait fallu une brave quille pour vous tenir debout."
DIMINUTIFS, SURNOMS AFFECTUEUX, SAINTS PATRONS, POISSONS :
LES NOMS DES BATEAUX


Lou Pitchoun (barquette marseillaise) ; à sa droite, un pointu immatriculé  à Toulon (TL) Photo 9.

Antoine est le prénom du saint patron des pêcheurs ; Stella Maris désigne la Vierge.
Ces choix très usités expriment la tradition chrétienne.
Lou Pitchoun, Les Trois Biquets, Pascalounet, Lilette, Fifi, concernent la famille.
On trouve aussi des noms de poissons comme Le Mérou, mais aussi Le Pointu... 

LES POINTUS EN FÊTE SUR LE PORT DE BANDOL ;
À L'ARRIÈRE PLAN : l'ÎLE DE BENDOR

Les capians, décorations traditionnelles et caractéristiques des pointus prolongent l'étrave. Ils servent à amarrer la barque. L'origine de leur forme qui peut ressembler à une joue, mais que certains comparent à un phallus, n'a jamais été expliquée... Certains en font un symbole de vérilité. Ici, l'antenne du bateau à voile rouge apparaît clairement comme plus longue que le mât, ce qui rend la manœuvre du virement de bord délicate. Pour changer de bord, il faut passer par vent arrière. Mais pour remonter au vent, la voile latine, de forme triangulaire est efficace.
La voile latine bordée n'est pas hissée, mais descendue.

SUR LE PORT DE BANDOL, UN PANNEAU INFORMATIF SUR LE TRAVAIL DES CHARPENTIERS DE MARINE
CHARPENTIER DE MARINE

Le charpentier de marine ciotaden Frédéric Tiertant a exposé sur le port de Bandol  en avril 2007 un pointu en cours de rénovation et quelques outils. Frédéric Tiertant utiliise les outils et les produits traditionnels du calfatage : herminette, fers à calfat, suif, étoupe, calfat (produit chargé d'étanchéifier les jonctions des pièces de charpente).
Le seau à brai contient le goudron, le bitume qui comble les irrégularités de l'étoupe (fibres grossières de lin ou de cordages détressés). À gauche, posé verticalement, le maillet, et ailleurs, mais peu visibles, les différents fers;

Outils et matéraiux de calfatage :
maillets, ciseaux, burins,
pelotes de cordes enduites de poix...

 
L'OSSATURE DU POINTU
La charpente axiale en bois de chêne vert, est constituée par : la quille, colonne vertébrale de l'embarcation ;
l'étrave, pièce de proue ; l'étambot, pièce de poupe. L'étambot est remforcé par le contre-étambot et l'étrave par la contre-étrave que l'on aperçoit ici. Les membrures constituent l'ossature du bateau, assemblée avant de recevoir
les bordés (enveloppes extérieures).

LES NOMS DES DIFFÉRENTS BORDÉS DE COQUE

 

 

 

 

Le pavois, la préceinte,
la virure, enveloppes du bateau appelées bordés
de
coque, sont disposés
bord à bord, ce qui nécessité le travail de calfatage entre chaque planche.

  LE SAFRAN ET LA BARRE

 

 

Le safran est la partie presque entièrement immergée du gouvernail ;
nous voyons ici qu'il dépasse légèrement de la quille.
Il se termine par la barre
(plus haute que l'étambot)
qui permet de diriger la barque. Le safran peut être aisément soulevé.

Lien avec le site de l'association :
" Pointus, légendes et traditions. Bandol "

 

        L'ASSOCIATION BANDOLAISE
                 DES POINTUS :
"POINTUS, LÉGENDES ET TRADITIONS"

Le pointu est une richesse patrimoniale de la Méditerranée : à l'origine bateau de pêche, il est aujourd'hui bien souvent bateau de famille.
Des associations comme celles de Sanary et Bandol regroupent les passionnés du patrimoine maritime provençal ; et, de la passion, il en faut, pour entretenir les pointus qui nécessitent des soins constants car ils doivent être calfatés chaque année. L'association des pointus de Bandol
" Pointus, légendes et traditions ", dont les bateaux sont rassemblés dans un bassin, quai Charles de Gaulle, face au centre de la cité, comme à Sanary, a rédigé un cahier des charges très précis pour les candidats à l'adhésion : rénovation selon les règles de l'art, entretien rigoureux du bateau, objectif d'inscription sur la liste des bateaux d'intêret national.

http://pointusdebandol.com/

LES POINTUS À CASSIS : PHOTOGRAPHIE DE GÉRARD DEFRETIN

Le pointu a d'abord  été gréé  d'une voile latine, puis le moteur a remplacé la voile, d'où la disparition du mât. Toutefois, les deux coexistent encore souvent. Le premier moteur de marque Baudoin est apparu dès 1920.
Marcel Pagnol, César :  
Césariot : " Ce n'est pas un Diesel... c'est un Baudoin ".

EN BORDURE DU QUAI DU VIEUX-PORT, À MARSEILLE

Le pointu et la barquette marseillaise sont toujours utilisés par les marins-pêcheurs provençaux pour la pêche au filet ou à la palengrotte. À Marseille, ce sont des charpentiers de marine napolitains, les Ruoppolo, qui ont construit, de 1880 à 1967, les barquettes dites " barquettes marseillaises ". Le nom " barqueto ", utilisé en provençal et en italien, indique la parenté entre les petites embarcations traditionnelles de pêche de Méditerranée.

L'ÉTAL DU PÊCHEUR DU VIEUX-PORT (QUAI DES BELGES)


Dans le fond inférieur gauche, la petite rascasse rouge, poisson de fonds rocheux, indispensable dans la soupe de poissons et la bouillabaisse
mesure de 10 à 20 cm de long (certaines rascasses tendent vers le marron).
Sa tête et sa nageoire dorsale sont hérissées d'épines reliées à des glandes venimeuses. Attention aux piqures !
Elle possède une large bouche. Au centre, les gros poissons de couleur semblable, avec des tâches noires, sont des chapons, eux aussi munis de dards épineux sur leur nageoire dorsale. Rascasses et chapons ont des couleurs mimétiques qui peuvent varier suivant le fond rocheux où ils se trouvent. Dans l'angle inférieur gauche, des sarrans, autres poissons de la Méditerranée, comportant des stiures, au corps allongé, à la tête conique, et à la queue fourchue. Au fond, à gauche, deux bonites, petits thons de Méditerranée. Entre les deux bonites, un poulpe, reconnaissable à ses tentacules. Au centre, un merlan, poisson blanc qui paraît mordre la rascasse.
En bas et au centre, deux petits sars, des poissons blancs aussi.
Remarque : Nous citerons encore les girelles, les rouquiers ou roucaous (en provençal), les congres, autres poissons de roches, très courants en Méditerranée, mais qui n'apparaissent pas sur cette photographie.
Ces poissons de roches sont les ingrédients nécessaires pour la soupe de poissons et la bouillabaisse .
( lien direct avec le  paragraphe sur  "Le fenouil ",
Quelques recettes de ma grand-mère
(soupe de poissons et bouillabaisse de la page " Quelques plantes des collines (1)").


Dans " Marius ", acte deux, scène trois ;

César et Honorine ont une discussion animée sur les poissons en vue d'une bouillabaisse,
afin de détourner leur conversation lorsque passe Marius :

Honorine
" Il faut que vous lui donniez...(Marius paraît sur la porte. Honorine le voit. Elle change de ton et parle au hasard comme si elle continuait une conversation.) Deux belles tranches de fiala (ou fielas) et une rascasse de deux kilos qui remue encore la queue."
César (stupéfait)
" Que je lui donne une rascasse de deux kilos qui remue la queue ? "
Honorine (elle cligne un œil désespérément)
" Mais oui... Et puis je vous mettrai des fioupelans, des favouilles et un peu de galinette..."
..................
César
" Alors, Honorine, c'est entendu... Demain, nous nous mettrons d'accord là-dessus..."

Honorine
" Le plus tôt possible, parce que cette bouillabaisse-là, ça n'attend pas...
Allons, je vais prendre mon train. Au revoir, César..."

 
Quelques précisions : Les fioupélans sont de gros crabes velus, les favouilles de petits crabes à carapace lisse, brune, verdâtre.
Les
galinettes, ce sont les rougets grondins. 
 
Voici la page d'un site très sympathique où l'on apprendra beaucoup sur les poissons de Méditerranée :
http://www.marseille-sympa.com/poissons.html

À L'ESTAQUE, UN DIMANCHE APRÈS-MIDI, UN POINTU EN CALE SÈCHE

 


Marcel Pagnol, Marius (acte premier, scène cinq)
 Piquoiseau:
 " Bonne Mère souveraine
Notre Dame des marins
Fais venir un capitaine
Qui comprenne mon chagrin

Que j'entende claquer les voiles
La douce plainte des poulies
Que je voie les grosses étoiles
Danser sur la mer d'Australie."


Toutes les photos de cette page ont été prises par Georges Berni (Webmaster du site),
sauf une à Cassis, réalisée par Gérard Defretin.
Les textes ont été écrits par Anne-Marie Berni.

Référence :
Et voguent barquettes et pointus (Pierre Blasi, ÉDISUD-1999)

Les pointus de Provence