La Treille

 

 

Accueil 
Aubagne 
Marcel Pagnol 
Famille Pagnol 
Album 
Brochure 
 Petit Monde 
Collines 
Les plantes 
Circuits 
 Font de Mai 
La Treille 
La Buzine 
Le Castellet 
Cassis 
La Ciotat 
La Colle sur Loup 
Marseille 
Pont du Gard 
Ma Provence 
Liens 

 

 

Lien avec l'association : " Les Amis de Marcel Pagnol "

   

 


    La Treille
  (vue à partir du versant sud des barres du Saint-Esprit).

La Treille, village situé au nord de l'agglomération marseillaise, s'accroche au versant sud des collines encore préservées qui s'étendent vers le Garlaban à l'est, et vers le massif de l'Étoile à l'ouest. Le site est particulièrement bien exposé et le village conserve un parfum d'authenticité.

Dans son enfance, Marcel Pagnol traversait régulièrement le village avec ses parents (Joseph et Augustine), son frère Paul et
sa petite sœur Germaine. Ils venaient à pied du centre de Marseille, en passant par La Barasse, puis en longeant le canal, pour atteindre la Bastide Neuve
(la maison des vacances), toujours en place aux portes du paradis des collines.
C'est dans le village de La Treille et alentours que Marcel Pagnol a tourné Jofroi en 1933, Cigalon en 1935. Quelques années plus tard, en 1952, il a loué une villa dénommée La Pascaline, pour s'y installer avec son épouse Jacqueline, lors du tournage de Manon des Sources. Ce séjour lui ayant plu, il a de nouveau loué la villa en 1956 pour s'y reposer.
Il avait alors 61 ans. C'est alors qu'il a commencé à écrire les premiers textes de La Gloire de mon Père
( le premier tome des Souvenirs d'Enfance).
Depuis 1974, Marcel Pagnol est enterré dans le petit cimetière de ce village qu'il n'a plu voulu quitter.


(Une vue en contre-plongée de La Treille.)
Au centre, l'église et son clocher. Sur la gauche, le restaurant " Le Cigalon ".

 
La Treille